Description du projet


PRODUCTION DE BIOCARBURANTS


La production de biocarburants possède le potentiel le plus élevé en termes de création d’emploi parmi les différentes énergies renouvelables et peut créer plusieurs fois le nombre d’emplois directs par rapport à la production d’électricité qui utilise des sources d’énergie conventionnelles et ceci avec un coût d’investissement plus faible par emploi généré.

La recherche et le développement devraient permettre de réduire les coûts de production, d’être plus performant dans la conversion de l’énergie et abaisser les coûts de la bioénergie.

La production de biocarburant s’inscrit dans le cadre de la diversification des sources d’énergie. Le Sénégal a entrepris depuis 2007 un programme national biocarburant avec comme objectif d’atteindre en 2012 une production de 1.190.000.000 de litres d’huile brute (équivalent à 1.134.000.000 litres de biodiesel) de Jatropha curcas.  En outre le Sénégal regorge de diverses autres espèces végétales oléifères non comestibles qu’il serait intéressant d’exploiter pour  diversifier sa source et assurer une bonne production de biocarburant.

Le biodiesel est un ester d’huile végétale. Ces huiles végétales s’obtiennent classiquement par simple pressage de graines oléagineuses telles que le Jatropha, le Ricinus, le Neem etc. La trans-estérification est la technique classique de production de biodiesel. Il s’agit d’un procédé par lequel les huiles végétales sont mélangées à froid à un alcool (éthanol ou méthanol) en présence d’un catalyseur (hydroxyde de sodium ou de potassium).

Il s’agira pour le volet de la recherche de :

  • Tester différents types de matériaux (fruits ou biomasse) pour la production de biocarburant
  • Comparer les teneurs en huiles des fruits d’espèces végétales non comestibles (Jatropha, Ricinus, balanites, neem,…)
  • Comparer les caractéristiques physico-chimiques du biodiesel produit avec celle du diesel fossile.

A travers ce module l’Agence se propose de valoriser les nouvelles sources d’énergies locales compétitives et propres afin de participer à l’effort national de réduction de la facture pétrolière et des émissions de gaz à effet de serre.